Mission accomplie:
Zéro émission de CO2
Le GIEC conclut que l'objectif est de réduire les émissions mondiales de gaz à effet de serre de 45 % d'ici à 2030. Fabriquer des emballages avec de l'Oryzite les réduit, déjà, de plus de 70 %.
 


      
Saviez-vous que le changement climatique provoqué par le réchauffement de la planète est le plus grand défi environnemental auquel l'humanité est confrontée ? Les émissions de gaz à effet de serre (GES) produites par les activités humaines ont atteint une limite véritablement insoutenable. En effet, l'ONU a fixé la date limite, pour éviter une catastrophe d’envergure, en 2025.

Réduire les voyages en avion. Plantez des arbres. Construire davantage de maisons passives à haut rendement énergétique. Mangez moins de viande rouge. Achetez des voitures électriques. Passer des contrats de l'énergie verte. Optez pour l'autoconsommation. Se déplacer plus durablement. Ce sont là quelques des mesures à entreprendre, individuellement et collectivement, afin de réduire les émissions de CO2 et atténuer le réchauffement de la planète. Nous assumons notre part de responsabilité et nous voulons commencer à agir d'une manière plus respectueuse envers l'écosystème. 



 
     
  — Mais, sommes-nous trop en retard ? —

 
Les informations et les journaux nous rappellent chaque jour que les graves conséquences du réchauffement climatique sont innombrables et font froid dans le dos.
  • Augmentation des températures
  • Pénurie d'eau
  • Incendies
  • Inondations
  • Perte d'espèces animales
  • Effets graves sur l'agriculture
  • Déforestation
  • Pathologies respiratoires 

Même des écosystèmes comme l'Amazonie commencent à émettre du CO2 au lieu de l'absorber !

La réduction des émissions de GES est donc l'une des solutions les plus urgentes et prioritaires pour lutter contre cette crise humanitaire majeure. Les scientifiques du GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) considèrent que, pour limiter le réchauffement de la planète à 1,5°C, les émissions de CO2 doivent atteindre leur maximum en 2025 et être réduites de 43% d'ici 2030. Nous n'avons pas beaucoup de temps et nous partons de niveaux peu prometteurs. En effet, des études récentes indiquent que les températures mondiales augmenteront de 1,5°C d'ici 2040.  

Pour atteindre cet objectif, le GIEC affirme avec force que "des mesures immédiates et globales sont nécessaires dans tous les secteurs". Plus précisément, dans le secteur industriel, elle encourage l'utilisation efficace des matériaux, la réutilisation, le recyclage et la réduction des déchets. Elle encourage également la poursuite du développement de nouveaux procédés de production, de l'électricité à faible taux d'émission, de l'hydrogène, du captage et du stockage du carbone. 
      


— L'impact de l'oryzite sur le climat : —
Réducteur et compensateur d'émissions de CO2.
 
Mesurer, réduire et compenser les émissions de GES est un défi pour toute entreprise. Toutefois, Novsus propose au secteur des cosmétiques d'intégrer des emballages durables qui réduisent le plastique et les émissions de CO2 en utilisant l'Oryzite (balle de riz). Il s'agit d'un matériau fabriqué à partir de matières premières renouvelables, durables, 100 % biodégradables et exemptes de micro-plastiques. Ainsi, Oryzite est le seul matériau qui permet aujourd'hui de fabriquer des produits qui n'émettent pas de CO2.
 
Un pot de cosmétique fabriqué à partir de 30% d'Oryzite réduit les émissions de 70% par rapport aux emballages traditionnels du marché.
L'ACV indique que l'empreinte carbone d'un pot cosmétique fabriqué à partir de 50% d'Oryzite permet d’atteindre 0 émission de CO2.


— Comment cette réduction drastique est-elle obtenue ? —

 
  • L'oryzite permet une production plus rapide et à plus basse température. Cela entraîne des économies d'énergie et, par conséquent, une réduction des émissions de GES.
  • La balle de riz agit comme un fixateur de carbone. L'utilisation d'Oryzite au lieu de matériaux fossiles non renouvelables réduit les émissions de CO2 et atténue le réchauffement climatique. 
  • Nous utilisons un système de fabrication disruptif, Akilorti. Cela nous permet de mélanger l'Oryzite (balle de riz) avec n'importe quel polymère dans nos installations sans devoir passer par un compounder. La réduction de l'empreinte carbone est due à l'élimination ou à l'amélioration des procédés de fabrication du matériau (par rapport à ceux utilisés par les compoundeurs) et à la simplification de la chaîne logistique.
  • De plus, l'Oryzite et les pots cosmétiques sont Km0, ce qui nous permet de réduire les émissions générées lors du transport. 
 
 — Œuvrons-nous en vue de réaliser l'objectif "zéro émission" ? —


  




 

We use our own and third party cookies to improve our services and show you advertising related to your preferences by analyzing your browsing habits. If you go on surfing, we will consider you accepting its use. You can learn more about what cookies we a Plus d'information
Configuration des cookies Accepter